Comment mettre en place le travail hybride avec succès ?

6 décembre 2021
Comment mettre en place le travail hybride avec succès ?

Au cours des derniers mois, bon nombre de collaborateurs ont découvert les avantages du télétravail. Ils ont pu ainsi augmenter leur productivité tout en maintenant un bon équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie privée. Cependant, certains collaborateurs perdent la connexion avec leurs collègues et l’organisation en restant à la maison. Un environnement de travail hybride peut alors constituer une bonne solution. Pour les RH, le travail hybride permet de miser sur le bien-être et de se consacrer à l’essentiel : le personnel de l’organisation. Mais comment procéder ? C’est très simple : revenir à l’essentiel en matière de RH.

Il serait trop facile de ne pas apprendre des erreurs du passé, et de reprendre le cours de nos vies tel qu’il était avant le Corona. Il convient d’établir des directives en matière de télétravail, et de dresser un cadre général. Dans ce contexte, les gens doivent également se voir octroyer des libertés, mais Attentia, le spécialiste en RH et bien-être, constate que ce n’est pas encore le cas dans la plupart des organisations. Les RH et les responsables peuvent véritablement changer les choses pour le personnel de l’organisation et faire du travail hybride un succès en suivant le conseil suivant :

1. Mettez l’accent sur la raison de chaque réunion

Personne ne veut revenir à cette ancienne culture de réunion où l’on court d’une réunion à l’autre. Aussi, vérifiez d’abord si la présence d’une personne est nécessaire. Commencez chaque réunion par un check-in où vous indiquez la raison pour laquelle chaque personne est invitée. Ce check-in est également le moment d’échange idéal pour demander par exemple aux gens comment ils vont.

En outre, dans bon nombre de réunions, il n’est pas nécessaire d’être présent du début à la fin. Prévoyez donc un check-out et laissez les gens partir dès que le contenu de la réunion n’est plus pertinent pour eux. Dans un environnement de travail hybride, veillez également à éviter au maximum de combiner des participants en présentiel et en distanciel. Les personnes qui se connectent en ligne passent irrémédiablement à l’arrière-plan au bout d’un moment. Il est important, en particulier pour le feed-back, qu’une conversation ne se déroule pas par voie numérique. Dans le cadre de telles réunions, expliquez toujours pourquoi vous attendez les participants au bureau.

2. N’abandonnez pas vos bonnes habitudes

Si l’isolement soudain que nous avons vécu durant la pandémie n’a été agréable pour personne, nous pouvons néanmoins en retirer certains éléments applicables en cette période post-Corona. Songez par exemple à l’essor du « coaching-promenade » où les gens se retrouvent quelque part pour discuter en chair et en os, à l’air libre. Pourquoi ne le ferions-nous désormais plus ?

Cette méthode de travail se révèle particulièrement bénéfique dans le cadre de l’onboarding ou du coaching. Durant une promenade, nous prenons automatiquement plus de temps pour nous parler. Pour les ouvriers, aller se promener ou déjeuner de temps en temps à l’extérieur avec leur chef d’équipe durant la pause de midi est également une excellente idée. En maintenant cette habitude après la pandémie, le chef d’équipe montre qu’il apprécie ses travailleurs et leur consacre du temps.

3. Menez également le débat ouvertement au niveau du management

La discussion sur le travail hybride et son impact sur le bien-être doit se faire à tous les niveaux de l’organisation. Une telle discussion peut également déboucher sur d’étonnants résultats au sein de la direction, où le PDG et une grande partie de l’équipe de management ne sont pas toujours sur la même longueur d’onde. Faites dès lors table rase et prenez le temps de parler avec le management au sujet du personnel de l’organisation. Quelles sont ses attentes et à quel point une décision peut-il l’impacter ?

4. En tant que responsable, indiquez clairement quand vous êtes au bureau

Dans un environnement de travail hybride, les responsables ont tout intérêt à annoncer leur disponibilité. Indiquez par exemple aux travailleurs vos jours de présence au bureau, afin qu’ils sachent quand ils peuvent venir vous poser leurs questions. Ou mentionnez clairement que vous préférez ne pas être dérangé certains jours de télétravail. Après tout, si nous télétravaillons, c’est avant tout pour nous ménager du temps pour nous concentrer.

5. Ne faites pas d’économies sur l’espace de bureaux destiné aux travailleurs

Bon nombre d’entreprises sont en plein réaménagement de leurs bureaux. Toutefois, ne supprimez pas aveuglément de l’espace de travail dans le but de réduire vos coûts. Les collaborateurs ne peuvent en aucun cas avoir le sentiment de ne plus être les bienvenus. Si les gens éprouvent par exemple le besoin de revenir travailler au bureau à plein temps, ils doivent savoir que cela est possible.

Certains collaborateurs souhaitent également retrouver une place permanente au bureau et ne veulent pas s’asseoir n’importe où. Nous constatons également que de nombreux collaborateurs ont tendance à venir principalement au bureau le mardi et le jeudi. Il s’agit là de nombreux défis qui ont un impact sur les décisions concernant l’espace de bureaux. Impliquez dès lors votre personnel dans la politique et posez des questions ouvertes. Réduire l’espace de travail peut revenir à rompre le lien que les collaborateurs entretiennent avec l’organisation.

Un environnement de travail hybride requiert une nouvelle stratégie où les RH et le responsable d’une équipe font office de caisse de résonance du bien-être de leurs collaborateurs. Bien sûr, les entreprises ne doivent pas tout abandonner, et un cadre de travail clair reste nécessaire. Mais les organisations prospères ont foi en leurs collaborateurs et donnent aux responsables les moyens de créer un leadership fort.

Cliquez ici pour en savoir plus