Équipes conflictuelles: que dit la science?

9 mars 2022
Équipes conflictuelles: que dit la science?

C'est en 1976 que Fleetwood Mac a sorti Rumours, l'un des albums les plus légendaires de l'histoire de la musique moderne. Pourtant, pendant le processus de création, les cinq protagonistes du groupe traversaient une crise profonde.

Texte: Robin De Cock

Au moment de l'écriture de Rumours, la chanteuse Stevie Nicks se séparait de son amour de jeunesse, Lindsay Buckingham, guitariste du groupe. De leur côté, le couple formé par John McVie et Christine McVie était en plein naufrage et le mariage du batteur, Mick Fleetwood, battait également de l'aile. Pour couronner le tout, John McVie et Stevie Nicks ont eu une liaison de courte durée. On peut retrouver un écho de ces péripéties dans la chanson The chain.

En même temps, l'équipe de Fleetwood Mac a réussi à dépasser ces conflits interpersonnels et relationnels pour se consacrer à la réalisation de cet album qui aura changé leur vie. Cette anecdote illustre un fait: certaines équipes peuvent opérer dans des contextes qui, à première vue, devraient influencer défavorablement leur dynamique et leurs prestations. Comment pouvons-nous appréhender concrètement les équipes dysfonctionnelles?

Que dit la science?

Dès qu'une équipe se forme, elle rencontre des conflits. Dans le passé, il était commun d'éviter les dysfonctionnements, aujourd'hui, l'idée est de vivre avec eux. Dans ce contexte, il faut faire une distinction entre les conflits relationnels et les conflits fonctionnels.

Les conflits relationnels concernent les rapports interpersonnels. Il vaut mieux les éviter si vous voulez favoriser un fonctionnement optimal d'une équipe. Exactement comme les membres de Fleetwood Mac ont dû dépasser leurs rapports houleux.

Les conflits fonctionnels concernent les tâches qui doivent être accomplies et leur teneur. Ces éléments sont liés positivement aux prestations de l'équipe, même s'il ne faut pas exagérer cette appréciation.

Les équipes qui parviennent à gérer au mieux leurs conflits et qui peuvent même en retirer des avantages ont plusieurs caractéristiques communes:

• elles ont des valeurs compatibles, fixées au préalable,

• elles ont un haut niveau de confiance et de respect,

• elles respectent des normes qui favorisent un débat ouvert et constructif (Jehn & Mannix, 2001).

Une récente étude auprès de plus d'une centaine d'équipes innovantes par l'Antwerp Management School, en collaboration avec ETH Zürich et l'université de la Floride du Sud, montre comment la composition des équipes peut déterminer leur dynamique et provoquer des dysfonctionnements (Danneels, De Cock & Clarysse, 2022).

Équipes corridors

Les équipes qui ont connu des expériences d'une nature analogue, intenses, profondes, se retrouvent très vite dans un tunnel ou un corridor. Elles partagent beaucoup d'informations en leur sein mais elles se limitent à leur corridor. Les conflits fonctionnels sont largement absents: les options opposées ou divergentes sont rarement prises en considération. Ces équipes parviennent plus rapidement à un consensus. Mais elles ne se remettent pas en question et ne parviennent pas à imaginer des solutions créatives et de qualité.

Équipes labyrinthes

Les équipes qui ont eu des expériences larges et variées aboutissent dans une sorte de labyrinthe dans lequel elles se perdent. Elles partagent beaucoup moins d'informations et connaissent des conflits fonctionnels. Dans ces équipes, les personnes veulent essayer différentes voies, certaines d'entre elles se révélant sans issue. Leur défi est de communiquer ces idées en s'affranchissant des murs de leur labyrinthe et d'en discuter. Ces équipes ont besoin d'une leader fort, capable d'affronter et de canaliser les conflits fonctionnels. Il doit aussi unifier le groupe pour trouver ensemble la sortie du labyrinthe.

Qu'est-ce que cela signifie en pratique?

Pour les équipes et leurs managers, il est important qu'ils soient conscients de la composition du groupe et qu'ils en comprennent les implications dans le domaine de la dynamique d'équipe (par exemple, débattre dans une équipe corridor ou naviguer dans le labyrinthe). Il est clair que les leaders auront d'autres problèmes dans une équipe corridor que dans une équipe labyrinthe.

Les accents que le leader doit donner à sa politique dépendent donc des problèmes qui sont présents dans l'équipe. ¶

ID

Robin De Cock

Fonction

Professeur en entrepreneuriat et directeur académique de la maîtrise en innovation et en entrepreneuriat de l'Antwerp Management School