Inclusion: un congé de maternité étendu chez AB InBev

9 mars 2022
Inclusion: un congé de maternité étendu chez AB InBev

Texte: Melanie De Vrieze / photo: Frank Toussaint

Sonja Pianalto, DRH d'AB InBev, présente le nouveau système de congé de parentalité que le brasseur a introduit l'année dernière pour favoriser la diversité et l'inclusion.

AB InBev a étendu le congé de maternité rémunéré à 26 semaines, soit 11 semaines de plus que le minimum obligatoire en Belgique. L'entreprise facilite aussi le retour au travail: celle qui le souhaite peut travailler pendant les deux premiers mois à 75% tout en étant payée à 100%. Pour les pères et les coparents, le congé de parentalité rémunéré à 100% passe de deux à quatre semaines.

Cette mesure est en application dans toute l'Europe et tient compte des nouvelles compositions familiales. Elle constitue une étape importante du brasseur dans sa recherche d'un environnement de travail divers et inclusif.

Un soutien dans les grandes étapes de la vie

AB InBev considère qu'il en va de sa responsabilité de fournir un soutien à ses collaborateurs pendant les moments importants de la vie. «Je suis mère de cinq enfants, je sais donc qu'être parent est un bonheur formidable qui est aussi une étape éprouvante. Je suis fière que nous puissions offrir cet avantage et j'espère que nous allons inspirer d'autres compagnies.»

Comment les managers abordent-ils ces absences prolongées? Sonja Pianalto: «De nombreuses collaboratrices ont saisi cette opportunité ces derniers mois. Nous avons pris cette décision pour créer un environnement de travail plus inclusif. En même temps, nous espérions aussi inspirer d'autres organisations. Nous y sommes parvenus: des entreprises nous demandent régulièrement de leur expliquer notre vision. Il faut cependant le reconnaître, certains managers se sentent dans une situation inconfortable. Nous avons tenu des sessions d'écoute et de feed-back, avec les leaders et les salariées, avant et pendant leur absence et à leur retour. Nous voulions avoir les deux sons de cloche. Pour que l'entretien se déroule en toute transparence, nous avons mis au point une check-list pour que chacun sache où il en est.»

Compenser les absences

AB InBev a préparé un plan pour pallier les absences. Sonja Pianalto: «Le manager peut-il trouver une solution au sein de son équipe ou doit-il se tourner vers l'organisation? En interne, il y a peut-être des salariés qui ont envie de vivre d'autres expériences et qui n'osent pas sauter le pas… Je remarque à ce propos que la jeune génération a envie d'apprendre rapidement de nouvelles choses, une envie à laquelle nous devons être capables de répondre. Je les préviens systématiquement que l'expérience pourra aussi être amère. Je suis honnête à cet égard. Une autre option pour le manager est de s'adresser aux free-lances. Je pense toujours aux opportunités. Mon verre est invariablement à moitié plein.»

Vous pourrez lire l'interview complète de Sonja Pianalto dans le numéro du mois de mars de HRmagazine.