La formation adaptative accélère l’apprentissage personnalisé

15 février 2022
La formation adaptative accélère l’apprentissage personnalisé

La formation adaptative fait du bruit depuis un certain temps dans le monde de l’apprentissage et du développement. L’accélération des technologies permet enfin aux entreprises de sauter le pas. Que peut-on attendre de cette nouvelle méthode? Et quand l’investissement devient-il intéressant?

Texte: Sofie Willox

Les individus apprennent le mieux quand leur expérience de formation est adaptée à leurs compétences et à leurs aptitudes. Découvrez-vous la matière? On devra alors tenir compte de votre situation. Avez-vous déjà certaines connaissances préalables? Il faudra partir d’un peu plus haut. La recherche montre que la personnalisation de la formation débouche sur une meilleure mémorisation, une meilleure appropriation du contenu et une plus grande implication. La technologie de la formation adaptative est déjà présente depuis un certain temps dans le marché et grâce à l’évolution technologique (l’intelligence artificielle notamment), les applications poussent comme les champignons après la pluie.

Comment fonctionne la formation adaptative?

On distingue trois formes de formations adaptatives. La première, et la plus simple, est la structure arborescente. Elle suit un algorithme «si-alors»: le trajet de la formation est déterminé sur la base des réponses de l’étudiant. Une bonne réponse le conduit à l’écran X, une erreur à l’écran Y. La deuxième forme diffère déjà en complexité grâce à un jeu de règles et de conditions. Un apprenant ne peut accéder à certains contenus que s’il satisfait aux conditions. Une règle peut imposer par exemple qu'il ait obtenu au moins 80% à un test pour accéder au module suivant. La troisième, et la plus complexe, est l’apprentissage machine (machine learning). Grâce à l’intelligence artificielle, cette technologie peut intégrer une énorme masse de données pour aller très loin dans la personnalisation de l'expérience de formation. Le revers de la médaille est que l’apprentissage machine a du mal à faire la différence entre les matières difficiles et celles qui sont plus faciles. Ceci, parce que l'intelligence artificielle apprend des règles et ne dispose pas toujours de données historiques.

Du neuf avec du vieux?

Grâce à la technologie, la personnalisation du contenu des formations devient plus accessible. Cela dit, cette approche n’est pas vraiment neuve. Un bon formateur, en chair et en os, adapte aussi son approche en fonction de ses étudiants: il les interroge sur leurs connaissances préalables et réagit à ce qu’il observe pendant le cours. Le même processus est donc à l’œuvre, sans aucun recours à la technologie.

Quand investir (ou non)?

La technologie offre des possibilités puissantes, mais elle a un coût. D’après The Learning Guild, un réseau international de professionnels de la formation, l’investissement est à envisager dans certaines situations spécifiques: pour l’apprentissage de compétences et de connaissances personnelles (en opposition aux tâches collectives et aux soft skills), dans des domaines qui sont clairement délimités, dans la formation de grands groupes, dans les situations où les étudiants doivent maîtriser rapidement des contenus répétitifs, et finalement, dans les organisations qui sont prêtes à investir financièrement pour améliorer les performances des formations. ¶

https://www.learningguild.com