La voiture continue à séduire les nouveaux talents

21 septembre 2021
La voiture continue à séduire les nouveaux talents

Une étude menée par le spécialiste du recrutement Robert Half, révèle que 61% des managers belges affirment qu'une voiture de fonction est un facteur important dans la recherche de nouveaux talents. Cette observation est également confirmée par les employés eux-mêmes. En effet, dans un récent sondage, 70% des personnes interrogées ont indiqué qu'une voiture de fonction jouait un rôle important, voire très important, dans leur rémunération lorsqu'elles changeaient d'emploi. Il n'est donc pas surprenant que de nombreux managers (28%) améliorent leur politique en matière de voitures de fonction.

«Lors de la révision des politiques relatives aux voitures de société, la question de savoir qui a précisément besoin d'une voiture est souvent centrale», explique Joël Poilvache, directeur général de Robert Half. «L'examen des différents trajets domicile-travail est un exercice pertinent à cet égard et peut conduire à une politique sur mesure. Un collaborateur qui doit parcourir 10 km par jour peut se déplacer d'une autre manière que celui qui parcourt 100 km par jour.»

Verdissement

Le télétravail qui est désormais monnaie courante dans de nombreuses entreprises a également un impact sur les ajustements possibles. En effet, 14% des entreprises permettent aux employés qui se rendent au bureau au moins un jour par semaine de conserver leur voiture de fonction. Cependant, ceux qui ne viennent plus au bureau doivent l'échanger contre un salaire plus élevé ou un autre budget de mobilité.

En outre, les entreprises s'efforcent souvent de rendre les déplacements domicile-travail plus respectueux du climat. L'émergence des voitures électriques offre sans aucun doute de nombreuses possibilités à cet égard. «Pour continuer d’attirer les talents aujourd'hui, les entreprises doivent adopter une approche plus inclusive des déplacements domicile-travail, en particulier en ce qui concerne la jeune génération», conclut Joël Poilvache. «Les jeunes sont de plus en plus préoccupés par le développement durable et le climat, et sont davantage disposés à troquer la voiture de fonction contre une alternative telle que les vélos en location.»

Les diesels disparaissent

À ce propos, le parc automobile des voitures de société continue à se verdir. Une nouvelle étude de Partena Professional confirme la chute drastique du taux de voitures à motorisation diesel, -40% en 6 ans et -10% entre 2020 et 2021, seulement. L’étude révèle, en outre, que sur le million de véhicules de société en Belgique, près de 70% sont conduits par des hommes. «Le taux de voitures diesel va continuer de diminuer», explique Wim Demey, Customer Intelligence Manager chez Partena Professional. «Tout comme celui des véhicules à essence d’ailleurs, car d’ici 2026, la nouvelle législation sur la déductibilité des voitures de société imposera la voiture sans émission comme prérequis pour une déductibilité à 100%. Ce qui poussera de nombreux employeurs à se tourner exclusivement vers les voitures les plus écologiques possible.»