Laissez la porte ouverte à votre ex-collaborateur

2 juin 2020
Texte
Partner Content
Laissez la porte ouverte à votre ex-collaborateur

En cette difficile période de corona, certains employeurs seront malheureusement contraints de licencier du personnel. Après avoir examiné tous les scenarios, les employeurs verront, avec regret, ces collaborateurs partir. Toutefois, un départ ne doit pas toujours être définitif. Rester en bon terme avec son ex-collaborateur augmente la probabilité d’abandonner pour de bon le préfixe « ex » et de l’accueillir à nouveau au sein de l’organisation.

Revenir, ce n’est pas faire machine arrière

Il ressort de l’enquête annuelle Talent Pulse d’Acerta que 27 % des travailleurs envisagent de retourner travailler chez leur ancien employeur. Ce pourcentage s’élève même à 54,6 % pour les travailleurs qui entretenaient de bonnes relations avec leur ex-employeur après le licenciement.

Revenir, ce n’est d’ailleurs pas faire machine arrière. Accueillir de nouveau un talent au sein de votre organisation présente plusieurs avantages. Par exemple, votre ex-collaborateur connaît déjà votre organisation et les nouvelles expériences qu’il a acquises ailleurs peuvent enrichir le fonctionnement de votre entreprise. Le retour de votre talent est donc bénéfique pour votre organisation.

Un offboarding est plus qu’un simple adieu

Un dernier entretien avant que votre collaborateur ne franchisse le pas de la porte ? Il s’agit là d’un élément essentiel de « l’offboarding », bien que celui-ci aille plus loin que l’entretien de licenciement ou de sortie. Il ressort d’une enquête d’Acerta que 45 % des travailleurs se sont vu convier à un entretien de sortie et que 69 % d’entre eux ont eu la possibilité de donner un feed-back. Lorsque le licenciement a eu lieu à l’initiative de l’employeur, le chiffre s’élève à 41 % dont 51 % ont pu donner un feed-back au cours de l’entretien.

Toutefois, un entretien de sortie ne laisse naturellement pas de place au feed-back, étant donné qu’il s’agit souvent d’un moment (émotionnellement) difficile. Il est préférable de manifester un intérêt sincère pour votre ex-collaborateur plus tard. Demandez-lui comment il va, comment se passe la recherche d’un nouvel emploi et si vous pouvez l’aider en rédigeant une recommandation sur LinkedIn, par exemple.

La transparence est indispensable, surtout en temps de crise

Votre entreprise navigue en eaux troubles ? Gardez à l’esprit que la transparence est fondamentale. Avant même de prendre une décision concernant d’éventuels licenciements, vous devez entretenir une relation saine et transparente avec vos collaborateurs. Si vous appliquez ce principe et mettez en place un bon processus d’offboarding, il est fort probable que votre ex-travailleur devienne et reste un ambassadeur de votre entreprise, et ce même après un licenciement non voulu.

Conseil en cas de licenciement

Les règles du licenciement ? Découvrez-les durant notre « Journée pratique Licenciement ». Consultez notre offre de relance pour garder un œil sur vos frais de personnel et économiser.

Journée pratique Licenciement - Économiser