Le télétravail, les Belges en veulent encore!

9 décembre 2020
Texte
Francois Weerts
Le télétravail, les Belges en veulent encore!

Le télétravail, désormais ancré dans la vie des travailleurs va faire partie intégrante de notre quotidien. Selon une étude récente de Michael Page, le bureau de recrutement spécialisé dans les profils de cadres confirmés, 9 Belges sur 10 aimeraient travailler à domicile 2 à 3 jours par semaine. 4 Belges sur 10 estiment même que le télétravail a contribué à augmenter leur productivité et trouvent leur emploi plus satisfaisant qu'auparavant.

Une intégration à long terme

Si le télétravail à temps plein – dans la mesure du possible – va se poursuivre jusqu'à la fin de l'année, les pronostics sur le travail en 2021 fusent. «Cela dépendra de chaque employeur, mais il est incontestable que le télétravail à temps partiel deviendra la nouvelle norme», estime Grégory Renardy, directeur exécutif de Michael Page Belgique. En effet, selon l’enquête, près de 69% de l'ensemble des salariés et des demandeurs d'emploi s'attendent à ce que les entreprises soient plus ouvertes aux politiques de travail à distance qu'elles ne l'étaient avant la crise du coronavirus. «Cette mise en place d’un télétravail à temps partiel demandera aux employeurs encore plus d’organisation, de compréhension mais aussi d’accompagnement envers leurs employés».

Le premier confinement a contraint la plupart des entreprises à réviser leur organisation en adoptant le travail à distance. Avant la crise, une majorité (67%) des salariés ne pouvaient travailler à domicile qu'occasionnellement ou pas du tout. La minorité avait la liberté de choisir de travailler à distance.

S’il a fallu un certain temps d’adaptation pour les travailleurs comme les employeurs, ce mode de travail est un succès: plus de 76% de la population active souhaiterait travailler davantage à domicile. S'ils avaient le choix, presque la totalité des répondants (92%) choisirait de travailler à domicile 2 ou 3 jours par semaine. Toutefois, le contact humain reste nécessaire pour les employés: aucun des répondants n'envisage de travailler à distance pendant 4 jours ou plus.

Plus de motivation et une meilleure productivité

Le sondage révèle également que presque 4 employés sur 10 (37%) estiment que leur productivité a augmenté grâce au travail à domicile. Pour 56% des employés en Belgique, leur productivité est restée la même.

Le travail à distance n'a pas non plus entraîné une baisse de motivation, au contraire, plus de 27% des employés se sentent même plus motivés. Près de 56% des employés se sentent aussi motivés qu'au bureau.

Par ailleurs, les employés sont tout aussi positifs quant à leur satisfaction au travail: 37% sont encore plus satisfaits de leur travail, tandis que 41% d'entre eux sont aussi satisfaits qu'ils l'étaient avant le confinement.

À propos de l'enquête

Michael Page a mené une enquête auprès de tous les candidats à un emploi par l'intermédiaire de son site web pendant un peu plus d'un mois. L'enquête a été remplie par plus de 120 demandeurs d'emploi en Belgique. Sur l'ensemble des répondants à l'enquête, 65% travaillaient à distance.