Le Top 100 des outils de formation

13 mars 2022
Le Top 100 des outils de formation

2021 a été l'année de la disruption, tout le monde s'en est rendu compte. Nous savons tous aussi que le choc de la crise sanitaire a eu une influence décisive sur les applications que nous utilisons pour la formation du personnel. Ce que confirme le dernier rapport annuel consacré au Top 100 des outils d'apprentissage.

Texte: Sofie Willox

«It’s the time of the year again.» Cette phrase vous fait probablement penser à la période des fêtes de fin d'année. Mais saviez-vous que de nombreux formateurs professionnels l'associent au printemps? Cette saison donne traditionnellement le coup d'envoi à la grande enquête de la Britannique Jane Hart sur les applications que nous utilisons pour faciliter la formation. Depuis quinze ans, elle publie son Top 100, avec ses gagnants, ses perdants et ses challengers. Elle y intègre aussi les applications pour le développement personnel et celles qui s'intéressent à l'apprentissage sur le lieu de travail. Cette liste constitue un bon thermomètre des tendances et dévoile les nouvelles applications que nous utiliserons dans les douze prochains mois. Le Top 100 de 2021 est le résultat de 2.078 votes, recueillis dans 33 pays.

Fidélité aux choix stratégiques

Pour la formation, la pandémie s'est révélée une opportunité formidable qui nous a permis de découvrir et d’approfondir les potentialités du numérique. En tête de la liste des applications liées à la formation professionnelle, on retrouve des célébrités, comme Zoom, Microsoft Teams et Google Search. Ces plateformes constituent généralement, pour les organisations, un choix stratégique visant à faciliter la collaboration numérique. Et aujourd'hui, leur utilisation est étendue avec empressement à la formation. Dans le Top 10, sont également présents PowerPoint, YouTube, Slack, Wikipedia, LinkedIn, Google Doc & Drive. Par rapport à la formation professionnelle, le Top 10 des applications de développement personnel diffère légèrement. Ici, les réseaux sociaux occupent une place proéminente. Facebook, Twitter et WhatsApp sont aussi utilisés pour apprendre.

L'impact de la disruption

On découvre aussi dans cette liste des nouveaux venus. Ainsi, les plateformes vidéo et les services de streaming poussent comme des champignons. S'y trouvent aussi des applications alternatives qui cherchent à favoriser les interactions entre les êtres humains. Par ailleurs, différentes applications de messagerie rencontrent aussi beaucoup de succès. Elles se prêtent particulièrement bien aux micro-formations ou au partage de courts messages et de feed-backs. Enfin, les podcasts ont mûri et les applications audio font leur grand retour.

Choix à long terme ou flexibilité?

La façon dont les nouvelles applications facilitent les formations tout en les rendant plus accessibles est extraordinaire. Il ne faut pas oublier que les applications qui sont utilisées dans toute l'organisation doivent être approuvées par les départements informatique et juridique. Elles doivent être robustes et fiables. Ce qui peut susciter certaines tensions. En conséquence, l'utilisation d'applications non autorisées restera sous le radar et s'effectuera dans des circuits parallèles. Ici, le problème est de faire les bons choix: jouer sur les changements et la flexibilité ou préférer la robustesse et le long terme. ¶

La liste complète peut être consultée sur le site suivant: www.toptools4learning.com