Pertes d'emploi dans les PME: les ouvriers sont les plus vulnérables

25 février 2021
Pertes d'emploi dans les PME: les ouvriers sont les plus vulnérables

L'année a mal commencé pour les PME: pour la première fois en deux ans, on observe une diminution des emplois au lieu d'une croissance pour le mois de janvier.

Selon les chiffres de SD Worx, les PME ont été moins nombreuses à embaucher (12,11%) en janvier et plus nombreuses à résilier leurs contrats (15,70%). Cette combinaison se traduit par des pertes d'emplois plus importantes.

Ces chiffres viennent assombrir un tableau déjà préoccupant provoqué par la pandémie. Ainsi, l'emploi structurel dans les PME (250 travailleurs et moins) a diminué de 0,66% en 2020 par rapport à fin 2019, alors que SD Worx notait encore une croissance de l'emploi de 2,70% dans les PME en 2019. Environ un quart de la croissance de l'emploi PME de 2019 a été perdue l’année passée. Le niveau d'emplois dans les PME continue à décroitre fortement en janvier 2021, ce qui nous ramène au niveau d'avril 2019.

«La première réaction des employeurs face à la crise a été de retarder les embauches», détaille Vassilios Skarlidis, directeur régional PME de SD Worx. «Embauches qui n'ont connu qu’une brève reprise pendant les mois d'été. Heureusement, les employeurs n'ont pas procédé massivement à des résiliations de contrats en 2020. Mais en janvier, les PME sont de plus en plus nombreuses à licencier et de moins en moins nombreuses à embaucher. Par conséquent, nous constatons maintenant une perte d'emploi en janvier, alors que janvier représente normalement une hausse.»

En nombre d'emplois, la perte en janvier 2021 (par rapport au 20 décembre) est cinq fois plus importante pour les ouvriers que pour les employés, soit -1,08% pour les ouvriers et -0,21% pour les employés.

Ces observations sont issues de l'analyse longitudinale de SD Worx basée sur les chiffres de plus de 20.000 PME occupant 320.000 travailleurs au cours des deux dernières années dans le secteur privé en Belgique.