Quels sont les défis RH à Bruxelles ? Actiris lance une consultation.

15 novembre 2021
Texte
Partner Content
Quels sont les défis RH à Bruxelles ? Actiris lance une consultation.

La difficulté rencontrée par les employeurs pour trouver le personnel adéquat s’est encore renforcée avec la crise sanitaire. Actiris, VDAB Brussel et Bruxelles Formation veulent savoir comment aider au mieux les employeurs en cette période complexe. Une enquête, menée auprès de 1.000 employeurs, permettra à Actiris de trouver les solutions adaptées à leurs défis actuels.

La crise du coronavirus a impacté le marché du travail à Bruxelles. Elle a créé des opportunités à exploiter pour les uns et des défis à relever pour les autres. Ainsi, le secteur de l’horeca, après avoir enduré une fermeture pendant de longs mois, est confronté aujourd’hui à un nouveau problème : il peine à trouver encore du personnel. D’autres secteurs ont été davantage épargnés, mais font face également à une pénurie de profils adéquats pour retrouver leur rythme d’activité normal.

« Avant la crise, le marché du travail à Bruxelles était déjà un cas à part. La demande de personnel qualifié y est élevée, mais les demandeurs d’emploi n’ont pas ce profil. La crise du coronavirus n’a fait qu’aggraver ce problème », souligne Liesbeth Driesen, directrice de la Direction Employeurs chez Actiris. « L’horeca est un exemple bien connu, mais cela ne s’arrête pas là. Les secteurs des soins de santé, de la construction, du transport et de la logistique éprouvent également des difficultés à trouver les bons profils. Et on y retrouve aussi tous les métiers exigeant le bilinguisme ou des compétences digitales. La montée en puissance du télétravail a encore accru la demande pour de tels profils. »

La crise sanitaire a créé des opportunités à exploiter pour les uns et des défis à relever pour les autres.

Enquête auprès de 1.000 employeurs

Face à ce marché du travail bruxellois mouvant, les institutions publiques bruxelloises chargées de l’emploi et de la formation veulent collecter l’avis et les idées d’un millier d’entreprises.

« Nous les interrogeons sur le recrutement, la formation et l’aide à l’emploi. Les questions sont en partie ouvertes et en partie fermées », explique Liesbeth Driesen. « Nous voulons aller au fond des choses en toute honnêteté : nos actions vont-elles dans le bon sens ? Qu’est-ce qui donne de bons résultats ? Que peut-on ou doit-on améliorer ? Forts des conclusions de l’enquête, nous passerons de nouveaux accords avec les employeurs. Nous pourrons, par exemple, affiner notre approche de certains secteurs ou établir une distinction plus nette entre petites et grandes entreprises, car toutes n’ont pas toutes les mêmes besoins. Nous voulons offrir des prestations de service d’un nouveau type, pour mieux assister les employeurs à Bruxelles. Notre mission publique consiste précisément à aider les employeurs à recruter le personnel adéquat. Nos services sont gratuits, alors autant qu’ils soient de la meilleure qualité possible. Cette enquête peut nous aider à les améliorer encore sensiblement. »

Vous êtes un employeur à Bruxelles et souhaitez contribuer à la mise en place de nouvelles solutions RH ? Ne manquez pas de répondre à l’enquête sur ce page qui sera ensuite suivie par des rencontres avec les employeurs afin d’approfondir les recommandations.