Salaires: les Belges sont plutôt satisfaits

21 octobre 2021
Salaires: les Belges sont plutôt satisfaits

6 Belges sur 10 (59%) sont satisfaits de leur salaire actuel: la même proportion qu'avant la crise du coronavirus. Fait remarquable: malgré la longue fermeture de l’horeca, un plus grand nombre de travailleurs du secteur (57%) sont aujourd'hui satisfaits de leur salaire qu'il y a deux ans (47%). Dans l'informatique – un secteur particulièrement porté par la crise – les travailleurs s'attendent à une rémunération plus élevée qu’en 2019. C'est ce qui ressort du Rapport sur les salaires réalisé tous les deux ans par le site d'emploi StepStone auprès de plus de 25.000 Belges.

«Le chômage temporaire et la stagnation des résultats des entreprises ont mis la hausse des salaires sous pression, mais la pénurie sur le marché du travail et la guerre des talents ont donné une impulsion positive. En conséquence, la satisfaction des salariés belges est restée stable», commente-t-on chez StepStone.

«La bonne nouvelle, c'est que de nombreux Belges restent positifs par rapport à quant à ce qu'ils gagnent», souligne Killian Cramers, B2C Marketing Manager de StepStone Belgique. «C'est assez surprenant puisqu'au pic de la pandémie, plus de 150.000 Belges étaient temporairement au chômage. Nombre d'entre eux ont également vu une augmentation salariale leur passer sous le nez. Il est vrai que le salaire moyen des Belges a augmenté de 1,8% pendant la crise, selon les chiffres les plus récents de SD Worx, mais sans la crise du coronavirus, cette augmentation aurait probablement été plus importante. Le salaire est et sera toujours un critère important pour que les entreprises gardent leurs meilleurs talents à bord. Il est certain que sur un marché du travail tendu, les candidats ont plus que jamais les cartes en main pour choisir leur employeur.»

Différences selon les secteurs

La satisfaction salariale ne semble pas être la même dans tous les secteurs.

• Les Belges travaillant dans le secteur public sont les plus heureux de leur revenu mensuel. 69% du personnel enseignant et 67% des fonctionnaires des institutions gouvernementales sont satisfaits de leur rémunération.

• Les travailleurs du secteur de l'énergie (67%) et de l'industrie chimique (65%) estiment également être bien payés.

• Constatation frappante: malgré la crise sanitaire, les travailleurs de l’horeca sont nettement plus satisfaits de leurs salaires qu'il y a deux ans. En 2019, un peu moins de la moitié (47%) de ces travailleurs étaient satisfaits de ce qu'ils gagnaient, ils sont désormais près de six sur dix (57%).

• Dans le secteur de l'informatique, en revanche, la satisfaction salariale fait un plongeon notable: en 2019, il s'agissait d'un milieu stable avec 57% des travailleurs satisfaits de leur salaire, désormais ils ne sont plus que 55% (malgré une stabilité ou une augmentation salariale générale).

Et les jeunes?

L'ancienneté joue également un rôle important dans la satisfaction salariale des Belges. 63% des personnes qui viennent de commencer à travailler sont satisfaites. Après un an d'expérience professionnelle, le taux de satisfaction chute à 52%. Ce n’est qu’après 25 ans de carrière que les salariés sont à nouveau aussi satisfaits de leur rémunération qu'au début de leur carrière.