Temps partiel: 42% des femmes contre 10% des hommes

9 mars 2022
Temps partiel: 42% des femmes contre 10% des hommes

Alors que la Journée internationale des droits des femmes a eu lieu ce 8 mars, Partena Professional a examiné les différences de modalités de travail entre femmes et hommes. Il en ressort que 42% des femmes travaillent à temps partiel, pour seulement 9,8% des hommes. Cet écart s’agrandit avec l’âge.

• En moyenne, 58,01% des travailleuses occupent un poste à temps plein, contre 41,99% à temps partiel.

• Parmi les hommes, 90,16% en moyenne travaillent à temps plein contre 9,84% à temps partiel.

• Globalement, le taux moyen de travailleurs à temps partiel est de 24,15%.

Partena Professional constate que cette différence entre hommes et femmes existe dans toutes les tranches d’âge. Le taux de femmes à temps partiel augmente avec l’âge. En effet, chez les 20 à 30 ans, 33% des femmes ont un emploi à temps partiel. Ce pourcentage passe à 36% pour la catégorie des 30 à 40 ans, et ensuite à 45% chez les 40-50 ans. Enfin, presque une femme sur deux (49,5%) travaille à temps partiel parmi celles qui ont entre 50 et 60 ans.

Concernant les hommes, l’évolution du pourcentage de travailleurs à temps partiel évolue de manière moins importante. Celui-ci diminue de manière constante de 11% chez les 20 à 30 ans à 8,6% chez les 50 à 60 ans.

Les universitaires moins susceptibles de travailler à temps partiel

Selon les dernières données de Partena Professional, le pourcentage de travailleurs à temps plein croît avec un diplôme plus élevé.

• Parmi les travailleurs avec un diplôme du primaire, 63,3% des femmes et 10,8% des hommes ont un emploi à temps partiel.

• Chez les femmes, ce taux passe à 50,7% chez les détentrices d’un diplôme du secondaire et à 32,8% pour celles ayant obtenu un diplôme de l’enseignement supérieur non universitaire.

• Seulement 23,9% des universitaires ont un temps partiel.

Au sujet des hommes, 9,9% des titulaires d’un diplôme du secondaire occupent un poste à temps partiel, contre 10% des titulaires d’un diplôme de l’enseignement supérieur non universitaire et 8,8% des diplômés de l’université.

Un écart moins important selon les types de contrats

En observant les données relatives aux types de contrats des travailleurs (sans compter les sans-emploi), on constate qu’en moyenne 10,1% des femmes et 8,4% des hommes ont un contrat à durée déterminée. Le reste occupe quant à lui un contrat de travail à durée indéterminée.

Au fil des tranches d’âges, le pourcentage de travailleurs en CDD diminue, autant chez les femmes que chez les hommes.

• Celui-ci passe de 78,5% chez les femmes entre 18 et 20 ans à 22% chez celles de 20 à 30 ans. Il descend ensuite sous la barre des 10% chez les 30-40 ans, et à 7% chez les femmes de 40 à 50 ans. Elles ne sont plus que 5,5% à travailler en CDD entre 50 et 60 ans.

• Du côté des hommes, ils sont 71,6% à travailler en contrat à durée déterminée entre 18 et 20 ans, puis 19,7% entre 20 et 30 ans. Chez les hommes de 30 à 40 ans, le taux de travailleurs en CDD diminue à 7,7% puis à 5,3% chez les 40 à 50 ans. Enfin, 3,9% occupent encore un poste sous forme de contrat à durée déterminée chez les hommes de 50 à 60 ans.

Ces chiffres sont issus d’un échantillon d’employeurs et de 196.000 travailleurs de Partena Professional.