Une plateforme à l'écoute du bien-être des salariés

1 juin 2022
Une plateforme à l'écoute du bien-être des salariés

Le cabinet de conseil BDO jette aux oubliettes les fameuses enquêtes annuelles sur le bien-être et l’engagement de ses 850 collaborateurs. Ils sont désormais invités à donner régulièrement leur avis sur les initiatives de l’entreprise visant à améliorer leur bonheur au travail.

À cette fin, BDO a investi dans la plateforme numérique de la startup gantoise Wenite. Les réponses à de simples questions sur la manière dont se sentent les collaborateurs permettent de recueillir des données objectives. BDO peut ensuite leur proposer des solutions ciblées visant à renforcer leur bien-être si nécessaire. «Grâce à Wenite, nous ne devons plus nous fier à nos intuitions pour demander à nos collaborateurs s’ils se sentent bien dans leur peau», explique Elke Verstraeten, responsable de l'expérience employé de BDO Belgique. «En nous basant sur des données solides, nous pouvons élaborer un trajet de bien-être approprié à chaque collaborateur.»

Des questions pour mieux comprendre

Vous sentez-vous impliqué dans la stratégie de l’entreprise? Votre travail est-il suffisamment varié? Pouvez-vous être vous-même au sein de votre équipe? Avez-vous suffisamment voix au chapitre et avez-vous l’impression de vous épanouir dans votre travail? Osez-vous dire ce dont vous avez besoin? Avez-vous bien dormi? Votre activité physique est-elle suffisante? Voici le genre de questions auxquelles les collaborateurs de BDO sont invités à répondre régulièrement via leur compte personnel sur la plateforme de Wenite.

«C’est un peu comme si vous aviez en poche une plateforme personnelle du bien-être, continue Elke Verstraeten. «Nous avons veillé à ce que les réponses ne prennent qu’une minute maximum afin de maintenir une motivation optimale. Comme nous nous enquérons du bien-être de nos travailleurs plusieurs fois par mois, nous avons une bien meilleure idée de leur ressenti que si nous le faisions une seule fois par an.»

Conseils proactifs

BDO définit le bien-être de manière très large. Il ne s’agit pas seulement de bouger suffisamment ni d’avoir une bonne nuit de sommeil. Les relations avec le management et l’épanouissement de soi sont aussi minutieusement cartographiés. Grâce à plusieurs algorithmes, la plateforme de Wenite va proposer aux utilisateurs des solutions proactives. Il peut s’agir de blogs ou de vidéos spécifiques, voire d’un suivi gratuit chez un psychologue externe. Une personne qui souffre par exemple d’un manque de sommeil recevra des conseils pour mieux dormir. BDO n’intervient bien entendu à aucun moment.

Données concrètes contre intuitions

Peu d’employeurs disposent aujourd’hui de données pertinentes sur le bien-être de leurs collaborateurs, sur ce que l’entreprise fait de bien en la matière et sur ce qu’elle devrait améliorer. Du coup, ce sont les intuitions qui mènent le bal. «Avec la plateforme que nous avons conçue, BDO peut mesurer en continu et de manière objective le bien-être de ses effectifs, évaluer les résultats de ses actions et les peaufiner si nécessaire», assure Jasper Dezwaef, cofondateur de Wenite.

Depuis la crise du coronavirus, il est encore devenu plus important de travailler sur la base de données objectives. Le travail hybride qui s’est installé comme la norme a fragilisé les frontières entre vie privée et vie professionnelle. Il n’est plus question de bien-être au travail ni de bien-être chez soi. Il est par conséquent beaucoup plus difficile pour un employeur de connaître le ressenti de ses travailleurs sur le terrain.