HRRH Congres Milan – Arnaud Kamp : «N’ayez pas peur de la peur du changement»

HRRH Congres Milan – Arnaud Kamp : «N’ayez pas peur de la peur du changement»

9 mai 2019

Les Cliniques de l’Europe, ce sont deux hôpitaux (Sainte-Elisabeth et Saint-Michel), deux centres médicaux, 2.130 collaborateurs, 700 lits… «Parmi nos projets de changement, nous avons celui de développer la transversalité des sites», a expliqué Arnaud Kamp, DRH de ce groupe hospitalier lors du HRRH Congres à Milan. «Ce qui représente pour certains une modification radicale de leurs habitudes puisque certains services médicaux sont en train d’être fusionnés.»

Mais les Cliniques de l’Europe ont d’autres plans en perspective : la poursuite de l’effort de numérisation et l’obligation de répondre à certaines normes internationales.«Il y a aussi le gouvernement fédéral qui nous impose certaines modifications fondamentales de notre mode de fonctionnement. Ceci, alors que notre environnement est complexe : législation, financement, pénurie de talents, burn-outs…»

Quatre outils

De son propre aveu, le groupe hospitalier gère ces nombreux changements de façon assez classique. Un nouveau directeur de la stratégie et de la transformation a néanmoins dû être appointé.De plus, quatre outils ont été mis en place pour gérer le changement en continu.

«Il y a d’abord les cellules de vigilance qui réunissent pendant une demi-heure une fois par semaine des médecins, des infirmiers et des managers. L’idée est d’aborder un problème et de tenter de le résoudre rapidement pour obtenir des quick wins.»

S’y ajoutent des groupes de travail pratiques qui associent la direction et les délégués syndicaux. «L’idée est de présenter les projets et de voir comment ils sont reçus par la base pour les adapter éventuellement.» Troisième instrument : les intervisions managériales. Trois ou quatre fois par an, une problématique est discutée en profondeur par une dizaine de managers, le département RH restant en retrait pour conseiller et éventuellement recadrer les solutions proposées.

«Enfin, nous avons mis au point le Passeport du potentiel humain, des séances avec un coach externe pour aider les membres du personnel à mieux comprendre les changements et leurs motivations.»

Tout le monde est concerné

Conclusion d’Arnaud Kamp ? «Nous avons tous d’avoir peur du changement. Et parfois, nous avons une histoire qui se cache derrière cette peur. Le tout est alors de la connaître et de la comprendre. Mais une chose est sûre : le changement concerne absolument tout le monde. Du médecin à l’infirmière et jusqu’au personnel qui se charge de la propreté dans nos installations.»