Inès Van Lautem Inès Van Lautem, HR Manager d’Agaris, Pay-roll Manager de Royal BAM Group Belgium
Texte
Gert Verlinden
Image
Wouter Van Vaerenberg

Le coaching en toute sobriété

1 janvier 2021
Avancez en dosant vos passions
Créer du bonheur au travail. C'est mon credo. Je veux que mes collaborateurs se sentent engagés dans leur job et qu'ils choisissent délibérément de rester longtemps chez leur employeur. Stimuler cette relation dans un monde où règnent les médias sociaux, c'est un vrai défi. Il n'y a pas de panacée… Une certitude: il faut chercher plus de sens dans son travail. Et continuer à améliorer ses compétences pour éviter de s'ennuyer.

Créer du bonheur au travail. C'est mon credo. Je veux que mes collaborateurs se sentent engagés dans leur job et qu'ils choisissent délibérément de rester longtemps chez leur employeur. Stimuler cette relation dans un monde où règnent les médias sociaux, c'est un vrai défi. Il n'y a pas de panacée… Une certitude: il faut chercher plus de sens dans son travail. Et continuer à améliorer ses compétences pour éviter de s'ennuyer.

Même si je ne pratique pas la course cycliste, je compare ce défi à une étape de montagne. Vous serrez les dents, vous peinez dans la montée, vous vous mettez en danseuse, vous vous faites aider de temps à autre, et vous finissez par atteindre le sommet dans la douleur. Le piège réside dans la descente qui ne doit pas être trop rapide. Le risque de rater un virage est présent à tout moment. C'est pourquoi je répartis sagement mon énergie. Tout l'art est d'avancer en dosant sa passion.

Quand j'ai travaillé dans le secteur de la publicité au début de ma carrière, je suis tombée dans ce piège. La pression devenait de plus en plus pesante. Et j'étais de moins en moins satisfaite. J'ai alors décidé de changer radicalement de métier. J'aime beaucoup l'automatisation et l'informatique: je me suis lancée dans l'optimalisation d'un système de calcul des salaires. C'est à ce moment-là que j'ai ouvert la porte de l'univers RH.

C'est un exploit d'attirer les bonnes personnes et de les garder dans l'organisation. L'absence d'une gestion intelligente du changement les pousse parfois à quitter le navire. Vous devez intégrer vos collaborateurs dans le processus de transformation sans les abandonner trop vite à leur sort. Préservez la solidarité. Encouragez la flexibilité. Faites des projets en sachant que vous devrez inévitablement les modifier.

Je coache des managers et des équipes avec sobriété, par exemple, dans le courant d’une réunion de travail normale. Je leur donne une tâche précise: ils déploient alors leur créativité pour répondre à mon défi. La confiance mutuelle augmente, la qualité des relations aussi. Depuis peu, je coache également des personnes individuelles. En ces temps de coronavirus, je me déplace à domicile. Ou nous nous rencontrons dans un coin de verdure pour nous promener dans la nature.

Ce coaching mobile est un exemple de ma résilience: comment puis-je conserver ma pertinence quand les circonstances changent radicalement? J'entraîne mon cerveau, je médite et je fais du yoga. Ce qui me permet de développer un état d'esprit positif. Je le recommande à tous. Travailler sur une politique de bien-être capable d'accompagner le changement dans les organisations fait partie de mes priorités RH.