Warming-up HR Tech: «La technologie est un levier formidable pour la GRH» Stijn Nauwelaerts, Corporate Vice President, Human Resources de Microsoft
Texte
Jo Cobbaut
Image
Microsoft

Warming-up HR Tech: «La technologie est un levier formidable pour la GRH»

11 février 2021
Nos managers se sont rendu compte qu’ils pouvaient faire confiance à leurs équipes en les pilotant à distance
Pour Stijn Nauwelaerts (Microsoft), grâce aux nouvelles technologies, la GRH a désormais tous les atouts en main pour devenir l'architecte d'une culture d'entreprise marquée par l'inclusion, le développement des talents et le sens.

Pour Stijn Nauwelaerts (Microsoft), grâce aux nouvelles technologies, la GRH a désormais tous les atouts en main pour devenir l'architecte d'une culture d'entreprise marquée par l'inclusion, le développement des talents et le sens.

«En ces temps compliqués, le rôle le plus important de la GRH est la création d'une culture de la transformation», a affirmé Stijn Nauwelaerts en ouvrant notre événement Digital Warming-Up Leading in a Tech World. Selon le Global Corporate Vice President HR de Microsoft, la fonction de la GRH n'a jamais été aussi critique. D'autant que la notion de travail est en pleine évolution. Dans une transformation numérique qui s'accélère encore, Stijn Nauwelaerts distingue quatre tendances qui auront un impact durable.

  • Les entreprises vont répondre autrement aux besoins de leurs clients. «Elles doivent nouer le dialogue d'une manière différente et trouver de nouveaux chemins pour entrer en contact avec eux.»
  • Elles optimaliseront leurs activités opérationnelles. «Les organisations devront chercher des méthodes pour commercialiser leurs produits et leurs services de la façon la plus performante possible.»
  • La technologie sera aussi un instrument important pour mieux innover et développer de nouveaux produits.
  • Elle contribuera à donner plus de responsabilités aux travailleurs dans un environnement qui offrira la meilleure sécurité, physique et numérique.

Dans ce contexte, les outils ne suffisent pas: il faut aussi mettre en place une culture qui fasse très attention aux talents des collaborateurs mais aussi au sens de leur travail.

Mission et sens

Il devient essentiel que la mission de l'entreprise corresponde à la mission personnelle des salariés. Stijn Nauwelaerts pense que la culture optimale est celle qui permet d'aligner soigneusement le sens au niveau personnel, au niveau de l'équipe et au niveau de l'organisation.

Ce qui a des implications pour le leadership et pour les valeurs qui doivent être respectées. «Il faut aussi mettre l'accent sur la formation, sur l'engagement et sur le bien-être», assure Stijn Nauwelaerts. Ce sont des domaines dans lesquels la GRH peut mettre en œuvre son expertise pour apporter son soutien aux départements opérationnels.

Et la technologie RH?

La technologie a joué un rôle critique pendant la pandémie. Stijn Nauwelaerts: «Elle nous a permis de rester connectés et de travailler à distance. Nous avons gagné plusieurs années dans l'adoption de ces outils. Nos managers se sont rendu compte qu'ils pouvaient faire confiance à leurs équipes en les pilotant grâce à la technologie sans baisse de la productivité. Et les travailleurs se sont montrés prêts à s'adapter.»

À la GRH de s'assurer maintenant que la technologie reste au service des équipes sans se limiter à sa fonction de moyen de communication.

Données RH

Stijn Nauwelaerts constate que la GRH repose de plus en plus sur les données. La technologie peut par exemple surveiller ce qui se passe dans de grands groupes. «Microsoft utilise un baromètre du sentiment des employés», explique Stijn Nauwelaerts. Tous les jours, une sélection des 160.000 salariés de l'entreprise dans le monde répond à un mini-sondage. La technologie RH fournit les instruments pour collecter ces résultats. «Mais grâce à l'intelligence artificielle, nous pouvons les interpréter finement. Et déterminer par exemple le risque de départs dans certaines régions du monde.»

La GRH est aussi en position d'offrir de meilleurs services et d'améliorer l'expérience des salariés. Microsoft utilise encore l'analytique RH pour détecter les talents. «Si nous savons où ils se trouvent, nous pouvons investir de façon plus ciblée. Nous avons ainsi décidé d'ouvrir un centre de développement au Kenya pour bénéficier des talents qui sont présents dans la région.» En facilitant la communication entre les différentes parties du monde, ces technologies contribuent aussi à augmenter la diversité dans le personnel. Aujourd'hui, on peut toucher des populations qui étaient invisibles auparavant.

Travailler à distance

Stijn Nauwelaerts est convaincu que le télétravail ne disparaîtra pas. Les trois quarts des télétravailleurs souhaitent continuer à bénéficier de cette formule. «Ce qui nous donne l'occasion en or de repenser fondamentalement le travail au bureau et à l'extérieur», assure-t-il. «Qu'est-ce qu'un bureau aujourd'hui? Un lieu de travail? Ou une source de contacts sociaux? Un endroit où les nouveaux peuvent se former auprès de ceux qui les ont précédés? La GRH peut réinventer cette fonction. Mais il faut qu'elle tienne compte de la sécurité psychologique: la confiance doit être optimale pour favoriser l'échange d'idées, que l'on soit dans un environnement physique ou virtuel. Il faut trouver le meilleur point d'équilibre entre la productivité, l'engagement et le bien-être.»

Qui est Stijn Nauwelaerts?

Depuis mars 2018, il est Corporate Vice President, Human Resources de Microsoft. Il est responsable de la GRH dans 120 filiales réparties dans 55 pays.